Hope's Requiem


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Histoire 3] La Chasse aux Bhaalis est ouverte !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarevok
Seigneur du Meurtre
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 32
Localisation : Temple de Bhaal
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: [Histoire 3] La Chasse aux Bhaalis est ouverte !   Sam 5 Mar 2011 - 12:06

Jeudi 16 Mars 1995, 04:47
Centre de Remise en Forme associatif "Le Renouveau du Corps", Centre-ville
Miami, État de Floride




Bob Higgins était fort occupé ce soir là. L'association avait encore bien tourné aujourd'hui. Les employés bénévoles étaient tous rentrés chez eux lorsqu'il avait pris son service à 22h00 et il avait enfin réussi à attirer l'attention de Sophia, la petite secrétaire du premier étage. Ensuite les usagers habituels étaient arrivés pour les séances de "Renouveau de l'Esprit". Rien à voir avec l'activité de la journée, mais c'était bien plus lucratif et c'était Calumn Olefski, le patron en personne qui dirigeait les séances. Oh non, Bob n'était pas du tout intéressé par ce qui se passait durant ces séances de... on lui avait décrit comment déjà ? Méditation transcendantale, un truc du genre.
Bref tout ce qui importait, c'était qu'il était super bien payé pour un boulot aussi pépère. Gardien de la Sécurité de Nuit dans cet immeuble pratiquement vide une fois les 2h00 du matin passés. Tout ce qu'il avait à faire était de surveiller les moniteurs de surveillance, reconduire les visiteurs tardifs et non inscrits sur la liste à la sortie en raison de fermeture du local, prendre les messages pour son boss et prévenir le groupe de sécurité personnelle en cas de gros problème.


Somme toute il avait la vie peinard, le Bob. Sauf ce soir là...
Il était tranquillement avachi dans son fauteuil de vigile, derrière le bureau d'accueil, en train de mater son film porno de la nuit, des écouteurs sur les oreilles. Et voilà qu'entre un groupe particulièrement hétéroclite : un homme brun et pâle à l'allure sérieuse dans son costume de riche, une jeune femme blonde d'une beauté digne des plus grand mannequins au monde, un type bien raide, cheveux ras et à la démarche de soldat en permission et un petit vieux des îles habillé d'amples robes antillaises toutes bariolées et flashies dans ce hall si sobre.
Il leur fallu près d'une minute pour attirer l'attention du vigile, trop absorbé par une scène de s... euh, ne nous égarons pas. Une fois qu'il les eut aperçu, le vigile les héla, non sans observer avec insistance le décolleté plongeant de la jeune demoiselle, effet certainement désiré par la belle :
"Messieurs dames, l'association est fermée pour la soirée, je vais vous demander de revenir demain un peu plus tôt.
- Oh, nous voulions simplement nous faire masser...
répondit monsieur balais-dans-le-derche, visiblement peu au fait de l'heure.
- Il est 4h00 du matin monsieur, revenez vous inscrire en journée, vous obtiendrez des résultats bien plus délassants, rétorqua le gardien de nuit.
- Nous voudrions transmettre un message au patron de cette association. Pourrions-nous le voir s'il vous plaît ?" Demanda l'espèce de soldat, immédiatement appuyé par le vieillard qui semblait écouter son compagnon d'une oreille exagérément attentive.

Bob frémit à l'idée de déranger monsieur Calumn. Actuellement il devait certainement prendre son bain nocturne après la séance de ce soir. Et quand monsieur Calumn s'enferme dans ses appartements du 2ème étage, mieux vaut ne pas le déranger car il peut se montrer d'une humeur particulièrement irritable, sans compter qu'il n'est pas commode même pour une armoire à glace comme Bob.
"Euh... excusez-moi, mais ce n'est pas une très bonne idée. Monsieur Olefski est actuellement indisponible, mais je peux prendre le message si vous le désirez.
- Cela ne peut souffrir d'aucun retard
, surenchérit le vieillard, c'est un message urgent. Ne pouvez-vous pas faire une exception ?"
Bob n'aurait su dire pourquoi, mais le vieil antillais semblait étrangement proche, presque attendrissant. Le vigile, qui dans la vie était un parfait connard, précisons-le, décida d'être gentil pour une fois dans sa vie et d'accéder à la requête de ce sympathique vieil homme. Il saisit le combiné et composa le numéro standardisé de la suite du 2ème étage.





Ca sonnait... *Clic*
"Allô ? Demanda une voix grave et calme, mais néanmoins lourde de reproche à venir.
- Euh, c'est Bob, monsieur Olefski. J'ai ici des personnes qui aimeraient vous rencontrer, elles disent qu'ils ont un message important à vous transmettre.
- Je n'attendais personne... combien sont-ils ?
- Quatre, monsieur.
- Mmh. Dis-leur de te donner ce message et de disparaître... Oh, un instant, demande-leur de la part de qui provient ce message
, s'enquérait Calumn, visiblement peut confiant dans les capacités de raisonnement de son subalterne.
- De la part de qui, le message, demanda Bob aux visiteurs.
- De la part de Lisa Stevens[/i], répondit le soldat du tac au tac.
- Une certaine Lisa Stevens monsieur" transmit le vigile.

Il se passa quelques secondes avant que Calumn ne réagisse. Visiblement ce nom ne lui était pas inconnu. Seulement ce ne devait pas être en bien, car sa réponse fut brutale.
"Lisa Stevens est morte... quelle bande de demeurés ! Appelles vite le Groupe de Sécurité et retiens les jusqu'à leur arrivée... abattez-les et prétextez la légitime défense et tu auras une prime salariale conséquente Bob.
- Très bien monsieur, je fais transférer l'appel
, répondit le vigile pour ne pas éveiller les soupçons tandis que son patron raccrochait. Il composa le numéro du Groupe de Sécurité Personnelle et s'adressa poliment à ses hôtes après avoir appuyé discrètement sur le bouton d'alarme silencieuse sous son bureau.Veuillez attendre un instant s'il vous plaît, juste le temps de transférer la ligne."


Mais Bob ne fut pas assez discret, faut-il croire car l'homme d'affaire, bien plus vif et puissant qu'il ne le laissait croire par son apparence, plongea en avant pour tenter d'agripper sa gorge à mains nues. Bob Higgins n'eut que le temps de lâcher le téléphone et se propulser en arrière. Son fauteuil se renversa, mais il put dégainer son arme et la pointer vers ses agresseurs.
"Ne bougez plus !" hurla-t-il en balayant les quatre personnes du regard et du canon de son arme.
Et là, ce fut le choc : les yeux du vieillard n'étaient plus de simples pupilles noires et blanches, non... ses iris n'étaient plus qu'une fente reptilienne cerclée de pupilles jaunes. Ce regard paralysait le pauvre vigile, il ne pouvait plus bouger un muscle, ni détacher son regard de ces yeux hypnotiques.
Par la vision périphérique, il put apercevoir que la jeune femme sortit nonchalamment un révolver... ouille, Magnum .357, du très gros calibre ! Elle pointa l'arme dans sa direction avec un sourire pervers.

*BANG !*

Ce fut là le dernier son que Bob Higgins entendit avant que sa poitrine n'explose littéralement...


Dernière édition par Sarevok le Sam 5 Mar 2011 - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sarevok33.spaces.live.com/
Sarevok
Seigneur du Meurtre
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 32
Localisation : Temple de Bhaal
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: [Histoire 3] La Chasse aux Bhaalis est ouverte !   Sam 5 Mar 2011 - 12:45

Jeudi 16 Mars 1995, 04:53
Centre de Remise en Forme associatif "Le Renouveau du Corps", Centre-ville
Miami, État de Floride




L'insupportable vacarme de la détonation du .357 résonnait encore dans l'oreille de Crown. Décidément ces armes à feu étaient efficaces sur les canettes mais n'étaient vraiment pas discrètes. Au moins savaient-ils maintenant que le responsable était dans l'immeuble, sûrement quelqu'un qui pourrait les mener directement aux Bhaalis.

Corvin passa de l'autre coté du bureau et récupéra le téléphone qui pendait. Après avoir écouté il informa les autres :
"On va avoir de la compagnie !
De quoi pimenter un peu cette opération. L'Évêque se tourna vers la Meute et lança ses ordres :
- Allez cherchez les autres. Et fermez cette porte à clé."
La Ductus s'exécuta. Ils se retrouvèrent tous dans le hall, barricadés. Crown réfléchit rapidement : il fallait laisser quelques personnes ici pour retenir ceux qui devaient arriver. Certainement une petite foule de canettes bien armées, avec peut être des Goules… de quoi amuser Grassröpper. Fionna pourrait lui fournir un petit soutient. Quant à Boris, peut être qu'un Bhaali traînait dans l'immeuble ; Crown ne doutait pas de ses capacités mais le Prêtre n'était pas le meilleur combattant de la Meute, c'était sûr. Il valait mieux le laisser en arrière.

C'était l'occasion idéale pour les deux nouvelles recrues de prouver leur valeur sur une opération importante. Et s'ils n'étaient pas à la hauteur, Chloé et Arthur pourrait toujours rattraper le coup. Le premier groupe resterait à l'entrée pour s'occuper des renforts et le deuxième groupe fouillerait le bâtiment pour trouver des indices sur le Bhaali. Ce petit plan ne paraissait pas très risqué et assez efficace. L'Évêque s'en contenta :
"Grass, Fionna et Boris. Vous restez ici et vous vous occupez de ceux qui arrivent. Les autres avec moi."

Le deuxième groupe s'avança vers l'escalier. Au passage Arthur récupéra l'arme du gardien. Ce n'était pas grand-chose comparé à ses capacités, mais c'était assez efficace pour se débarrasser d'une poche de sang sans trop se fatiguer.
Un escalier montait et un autre descendait. Crown avait déjà visité un Temple Séthite et une baraque de Camaristes et généralement ces imbéciles planquaient les pièces importantes en sous-sol. L'escalier qui descendait semblait donc être la meilleure optique pour commencer. L'Évêque indiqua le bas avec son bras et les autres membre de l'équipe le suivirent : ils arrivèrent devant une porte blindée verrouillée et équipée d'un digicode.
Premier obstacle, mais ce n'était pas une porte qui allait arrêter la Deadly Hand. La barrière semblait impossible à défoncer, il n'y avait pas de gonds et pas de serrure à crocheter. Corvin se plaça devant et commença à se concentrer et pomper dans ses mains. En quelques instants son corps devint plus volumineux ; le sang affluait dans ses muscles. Il empoigna des deux mains la porte et la tira violemment. La serrure ne résista pas à la force surhumaine de l'ancien militaire et céda très rapidement. Tous découvrirent alors une remise avec des armes entreposées. C'était un cul de sac... Crown était étonné, lui qui s'attendait à un dédale de couloir avec une Goule à chaque coin. Les Bhaalis étaient peut être un peu différents de ces bâtards de la Camarilla. Mais ils méritaient néanmoins le même sort. Corvin sonda rapidement les murs cherchant un passage secret mais apparemment il n'y avait rien de caché ici.

Le militaire récupéra une des armes entreposées, une AK-47. Crown en avait déjà vu quelques unes mais ne s'en était jamais servi. Comme toutes les armes à feu, elle était bruyante et pas si efficace que ça contre les vampires. Mais en revanche contre les canettes, elle était mortelle. Crown en demanda une à Corvin, pour le cas où.
Mako proposa alors de détruire les autres armes pour éviter qu’elles ne soient utilisées par d'hypothétiques ennemis qui réussiraient à passer. L'idée n'était pas mauvaise et le militaire s'en occupa en tordant les canons. Arthur était satisfait, ça n'allait pas trop mal. Bien que le sous-sol n’avait pas donné grand-chose, le militaire et le vieux avaient tous deux été assez efficaces. Ça promettait pour le reste de l'opération. Avec un peu de chance ce soir là, la Meute repartirait avec les coordonnées du refuge du Bhaali. Une bonne nouvelle à annoncer et de quoi redorer un peu le blason de l'Évêque.

Ils quittèrent le sous-sol pour maintenant explorer les étages...

_________________
Comme dit le proverbe : "Le kangourou repeint toujours son tournevis quand les kiwis jouent du piano..."
Revenir en haut Aller en bas
http://sarevok33.spaces.live.com/
 
[Histoire 3] La Chasse aux Bhaalis est ouverte !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse au trésor ouverte
» La chasse au pirates est ouverte
» La chasse aux oeufs est ouverte !
» La chasse aux pigeons est ouverte
» L'histoire ,la porte ouverte a l'imagination (explication)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope's Requiem :: Section JDR :: Table 3 le Sabbat-
Sauter vers: