Hope's Requiem


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les chroniques de Togashi Shiryu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mephysto
Prince/Président
avatar

Nombre de messages : 1637
Age : 32
Localisation : dans une ruelle sombre en train de se regorger de vitae
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Les chroniques de Togashi Shiryu   Ven 6 Juil 2012 - 15:19

Mauvais rêves



Quelques semaines s'étaient écoulées depuis le tournoi de Topaze. Togashi Shiryû avait décidé lors de son gempukku d'honorer la mémoire de ses parents en gardant son prénom.
Mais de la famille, en avait-il encore une ?

La saison était particulièrement chaude cette année là. Je n'en avais que peu de souvenirs. Mais cette poussière tourbillonnante conjuguée à cette chaleur suffocante m’éblouissait. Les pierres brûlantes lacéraient mes pieds.
- Père ! Mère ! Hurlais-je à de nombreuses reprises.
Je tentais de suivre le pas militaire des armées du clan du Dragon. J'hurlais, je pleurais, mon corps endolori par la souffrance de voir mes parents s'éloigner et partir à la guerre se dérobait.
Pourtant, ce sourire d'un de ces officiers avant que je ne m'évanouisse, j'en étais sûr. Oui j'en étais persuadé. C'était mon père. Mais j'hurlais encore. Ma voix, mes plaintes étaient tout ce qu'il me restait.


« Shiryû !!! Réveille-toi, intima une voix encore obscure en agitant le jeune Samouraï endormi.
- Noon, revenez ! Akane toi aussi... MMMmm sen... senseï ?
- Encore ce mauvais rêve. Allez lève-toi et avale quelque chose. Tes exercices vont reprendre, déclarait Togashi Hikari, l'un des Maîtres les plus respectés du clan du Dragon, en s'asseyant sur un siège pour attendre son élève.
Pendant que Shiryû se débarbouillait pour effacer ce mauvais rêve et, avalait quelques gâteaux de riz pour commencer la journée, le vénérable Senseï servait le thé et poursuivit :
- Tu as un talent indéniable pour le sabre, mais tu dois aussi travailler d'autres aspects pour t'accomplir. Tu es agile mais cela ne suffit pas ; le tournoi t'a enseigné cette leçon.
Le Senseï récita de façon sempiternelle :
- Le corps et l'esprit : ces deux forces te permettront d'accomplir tes objectifs autant que les missions qui te seront confiées. La curiosité te poussera à mieux comprendre le monde qui t'entoure et d'anticiper...
- ... l'éveil des sens est l'appréhension de l’environnement qui permet à un samouraï d'obtenir la sagesse, le sens de la stratégie et le recul nécessaires à toute situation, poursuivit le jeune adolescent en s'inclinant profondément devant son Senseï
Hikari, d’abord surpris par l'intervention de son disciple, sourit puis posa une main sur l'épaule de l'adolescent. Ce dernier releva la tête et saisit la tasse de thé que lui tendait son maître avec un regard presque paternel.
Oui, sa famille était encore là, et elle vivait à travers les enseignements de Togashi Hikari. Shiryû n'était pas seul et il le savait.
- Excellent, jeune Shiryû ! Bien, commençons par de petites passes d'armes. Un samouraï est avant tout un maître du sabre. Montre-moi si tes progrès.
- Haï, Hikari-senseï ! » répondit sans hésitation le jeune apprenti.

Hikari savait depuis longtemps qu'en dehors de son talent pour la poésie, Shiryû demeurait un sabreur né. Une perle si rare qu’il n’en naît que quelques unes par génération. Pour autant, jamais Shiryû n'avait encore réussi à frôler son maître.
Cependant à 16 ans, Shiryû était un espoir. Hikari avait pris la décision de ne surtout pas le ménager : cette fleur devait éclore. Hikari en avait pris la décision dès leur première rencontre qu'il ferait de ce jeune homme l'un des samouraïs les plus reconnus de son ère autant pour sa discipline martiale que mentale. Alors, il aurait accompli le but de sa vie.


_________________
"Où que vous soyez, vous n'y échapperez pas! L'Ombre s'étend"


Dernière édition par Mephysto le Ven 20 Juil 2012 - 10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mephysto
Prince/Président
avatar

Nombre de messages : 1637
Age : 32
Localisation : dans une ruelle sombre en train de se regorger de vitae
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Les chroniques de Togashi Shiryu   Ven 6 Juil 2012 - 15:29

Tamori Hasumi





Suite à la mission qui l’avait amené sur le territoire des Pennagolans, ces redoutables créatures de l'Outremonde, Togashi Shiryu avait frôlé la mort. Avec tout le recul dont il était capable, Togashi Hikari avait feint ne pas s'être inquiété. La réalité était tout autre...
Mais cette mission lui avait prouvé que son élève n'était pas encore prêt pour affronter pareille créature. Un meilleur entraînement lui aurait sans doute permis d'échapper à autant de blessures. Du moins c'est ce que pensait dans un premier temps le Senseï puis, les frémissements dus à ses propres combats contre l'Outremonde l'avaient convaincu qu'aucun entraînement ne préparait à ce genre d'affrontement. Ce sont les qualités personnelles d'un individu qui permettent de faire la différence dans pareilles situations.

Aussi, il dut se reposer plusieurs jours mais c'était sans compter sur certains événements imprévisibles. Ou peut-être bien le contraire...
« Shiryû-kun ? quémanda une voix autoritaire.
- Puisse tes cheveux, glisser tel le vent libre, et m'émerveiller (Haïku à destination de la promise du clan du Scorpion quelques temps plus tard...). Oui voilà ce que je lui dirai quand je la verrai » répondit le jeune Samouraï rêveur.

A cette réponse, puissiez-vous imaginer l'un des Clans les plus sereins et calmes troublé par l'exultation la plus dévastatrice d'une shugenja, alors vous pouvez ressentir les désagréments du jeune Shiryû.
Sa voix stridente, la Shugenja exulta, les mains positionnées en porte-voix juste à côté de l’oreille de Shiryû :
« SHIRYÛ-KUN, COMBIEN DE TEMPS VAS-TU ENCORE M'IGNORER ?!! »
Le jeune adolescent sursauta et rampa loin de l'éruption sonore. Mais sa sœur de Clan ne lui laissa pas le temps de répliquer et saisit le pied du jeune Samouraï pour le traîner au dehors de l'infirmerie. Togashi Hikari avait cru bon permettre à son disciple de se reposer et profiter de l'air de la montagne au Dojo de la Montagne de Fer mais c'était oublier la tumultueuse Tamori Hasumi.
Issue de l'union d'un père lui-même shugenja pour le Clan du Dragon et d'une bushi du clan de la Licorne, Hasumi avait hérité de nombreux caractères de sa mère.
Son tempérament de feu, un peu bourru et sa forte carrure en imposait aux plus belliqueux du Clan du Dragon.
Et le jeune Shiryû n'était pas en position pour contester quoi que ce soit.

« Non ! Non, lâche-moi ! Ne fais pas ça... hurla le jeune Dragon ayant deviné ce que lui réservait son amie.
- Une semaine que tu dors et tu m'ignores à ton réveil, continua t'elle en trainant le bushi sous l'œil médusé de leurs camarades.
Arrivés au dessus d'une cascade, elle observa les prunelles suppliantes du samouraï et esquissa un rictus moqueur.
- Non, non, non, non, non ! supplia le jeune Dragon mais ce fut trop tard, il avait été précipité dans la cascade alors qu’il était tout juste réveillé.
Quelques instants, il en ressurgit furieux devant le rire moqueur de son amie de la famille Tamori.
- Tu aurais pu me tuer ! Tu es malade ou quoi ? Qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez toi ? morigéna Shiryû.
- Oh, ça va... incapable de me résister malgré tous les entraînements de ton senseï ! Pas étonnant que tu reviennes à chaque fois en piteux états...
- Pour ta gouverne, j'ai affronté des créatures de l'Outr... » Il n'eut pas le temps d'achever sa phrase car Hasumi venait de plonger à son tour dans la cascade.
Tamori Hasumi avait 16 ans, ne devançant Shiryû que de quelques mois, et n'avait aucune retenue contrairement à ce dernier.

Elle émergea de la cascade pour nager non loin de Shiryû dans un endroit où ils avaient tous deux pieds.
« Alors, tu disais ? Tu crois que tes ennemis vont attendre que sa seigneurie Togashi Shiryû se soit remise pour agir ?
- Tu n'as pas vécu ce que J'AI vécu... Et combien de temps vas-tu me reprocher de ne pas avoir remporté le Championnat de Topaze ? répliqua Shiryû. La Licorne a remporté l'affrontement honorablement et m'a surpassé. Je ne suis pas un sauveur, je ne suis pas un élu !
- Non tu es un imbécile ! » grommela-t-elle.
La Shugenja marmonna quelque chose puis s'élança vers Shiryû avec une aisance surnaturelle. Ce dernier plus agile esquiva un à un les coups que lui portait sa camarade. Cependant, Hasumi était beaucoup plus astucieuse et envoya une vague pour aveugler le bushi qui s’en protégea d’un revers de la main. Elle en profita aussitôt pour saisir son bras et lui faire une clé intervenant dans son dos. Puis l'immobilisant complètement, elle emmena le jeune Dragon découvrir la faune aquatique. Alors qu’elle lui permettait de reprendre sa respiration, elle demanda :
« Alors, enfin réveillé ?
- C'est bon … Tu as gagné ! Comme toujours... admit-il.
- Hé oui... comme toujours » railla-t-elle.
Elle le libéra. Ils se saluèrent tous deux pour symboliser la fin des hostilités.

Hasumi leva la tête et fit la moue :
« Voilà le rabat-joie, grogna-t-elle.
Shiryû jeta un regard désapprobateur à son amie, lui montrant qu'il n'était pas si facile de le courroucer. Togashi Hikari était au bord de la berge, bras croisés, fronçant les sourcils.
- Sortez de là, tous les deux ! Et si vous avez assez d'énergie pour faire les pitres, exercez‑vous en pratiquant votre kata ! » Les réprimanda-t-il.
Shiryû s'inclina devant son maître tandis que son amie se contenta de tourner la tête pour observer un écureuil grimper à un arbre, troublé par autant de bruit aux abords de son habitat naturel.



_________________
"Où que vous soyez, vous n'y échapperez pas! L'Ombre s'étend"
Revenir en haut Aller en bas
Nils
Senseï
avatar

Nombre de messages : 1109
Age : 31
Localisation : Terre 1
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Les chroniques de Togashi Shiryu   Ven 6 Juil 2012 - 19:17

Sympa tu fais les chroniques en plus de tes poèmes?

_________________
"La barbarie est l'état naturel de l'humanité. L a civilisation n'est pas naturelle. Elle résulte simplement d'un concours de circonstances. Et la barbarie finira toujours par triompher."

Robert E. Howard - Au-delà de la rivière Noire
Revenir en haut Aller en bas
Mephysto
Prince/Président
avatar

Nombre de messages : 1637
Age : 32
Localisation : dans une ruelle sombre en train de se regorger de vitae
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Les chroniques de Togashi Shiryu   Sam 7 Juil 2012 - 7:18

Ouaip, je raconte quelques histoires de Shiryu, je fais avaliser la forme et le fond par Sarevok. L'idée est d'apprécier une évolution du personnage entre les parties...

_________________
"Où que vous soyez, vous n'y échapperez pas! L'Ombre s'étend"
Revenir en haut Aller en bas
Sarevok
Seigneur du Meurtre
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 31
Localisation : Temple de Bhaal
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Les chroniques de Togashi Shiryu   Mar 10 Juil 2012 - 18:15

C'est exact, l'historique de votre personnage n'est pas cantonné à un simple CV ou résumé de la jeunesse de votre personnage.
Des anecdotes sont tout à fait valables, surtout si elles sont bien écrites, et peuvent même vous valoir des points d'XP bonus (oui, je suis un généreux MJ qui récompense les efforts de ses joueurs)

_________________
Comme dit le proverbe : "Le kangourou repeint toujours son tournevis quand les kiwis jouent du piano..."
Revenir en haut Aller en bas
http://sarevok33.spaces.live.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chroniques de Togashi Shiryu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chroniques de Togashi Shiryu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Troisi, Licia] Chroniques du Monde Emergé (série)
» Clinique de l'exil : chroniques d'une pratique engagée
» Rice Anne - Memnoch le démon - Chroniques des vampires tome 5
» LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE (Tome 2) FIEVRE ROUGE de Karen Marie Moning
» Les Chroniques de Narnia : Le Voyage du Passeur d’Aurore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope's Requiem :: Section JDR :: Table 2 L5R-
Sauter vers: