Hope's Requiem


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Histoire 8] La Maison des Mensonges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarevok
Seigneur du Meurtre
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 31
Localisation : Temple de Bhaal
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: [Histoire 8] La Maison des Mensonges   Mer 18 Juil 2012 - 14:21

Dimanche 12 Novembre 1995, 00:29
Bureau de l’Archevêque Borges, Hôtel Palazio de la Luna, Centre-ville
Miami, État de Floride





"Quelle foutue garce !" Borges fulminait tout en broyant de ses mains le dossier de son épais fauteuil comme s'il s'agissait de vulgaires brindilles.
Brandon Lindsley recula et se prépara mentalement au combat, par pur réflexe. Il avait beau être un soldat aguerri de la Main Noire et être au courant des fréquents accès de rage de l'Archevêque de Miami, il ne tenait pas pour autant affronter celui-ci tant l'issue d'une confrontation ouverte aurait été incertaine.

Il avait été mandaté pour retourner à Miami annoncer à l'Archevêque que la Deadly Hand était "réquisitionnée" par l'Évêque Mathilda Soliz avec l'approbation de la Régente... et cela ne semblait pas plaire du tout au Lasombra.
"Votre Excellence, sachez simplement que la Regencia et sa conseillère ont simplement souhaité que ces ressources là soient mieux utilisées pour le bien de la Secte.
- Ne vous foutez pas de moi !
grogna Borges, un regard caché par les ombres vers le messager. Nous savons tous deux que Soliz a fait cela pour veiller sur ses propres intérêts et nous cracher au visage, à moi et à Contreraz."

Il se mit à arpenter le bureau d'une démarche rapide. Il ne s'était pas attendu à un tel revers. Bien sûr, la Deadly Hand jouissait désormais d'une excellente réputation depuis ses récents coups d'éclat, et les envoyer à la Palla Grande s'avérait une idée judicieuse pour faire briller Miami durant l'événement. Mais de là à ce qu'on lui ôte des griffes cette Meute qui avait de l'avenir, c'était là un coup bas auquel il ne s'attendait pas vraiment.
"Pour une fois que des vermines d'antitribus s'avéraient utiles, voilà que l'on me les retire sans vergognes... Même cette saleté de Serpent de la Lumière qui aurait dû être à MON service !"
L'agent de la Main Noire, Ventrue antitribu de son état, encaissa sans broncher cette insulte. Nombreux étaient les anciens qui méprisaient les antitribus, ne les voyant que comme des pleutres ou des traîtres. Borges devait vraiment être énervé pour s'être départi de toute subtilité. A ce que l'on disait, cela arrivait surtout lorsqu'il avait à faire à plus fort parti que lui, ce qui était le cas face à l'Évêque de Mexico et sa Régente.
L'Archevêque s'arrêta et se tourna vers le Ventrue. "Vous avez une remarque à me faire, peut-être ?" Cette fois-ci, Lindsley en était sûr, le Lasombra n'attendait qu'un faux pas de sa part pour le broyer comme il l'avait fait avec son bureau. Non pas qu'il se serait laissé faire, mais il ne souhaitait pas en arriver à se battre contre cet homme à la réputation violente. Aussi préféra-t-il écourter sa visite.
"Aucune... maintenant que le message est délivré, je vais me retirer. Conclut-il poliment.
- Deux ans ! lui dit Borges sur un ton plus calme.
- Je vous demande pardon ?
- Dites à Soliz que je met la Deadly Hand à sa disposition pour une durée de deux ans. Ce point n'est pas discutable.
- Deux...
- J'aurais besoin de la force de frappe de toutes les Meutes de Miami d'ici là. La Regencia sait très bien pourquoi. Et il est hors de question qu'une seule de mes Meutes ne participe pas à l'effort de Guerre. Il ne sera pas dit que Miami aura un rôle de figurant...
- Je...
- Quoi encore ?
l'interrompit Borges. Vous avez une réponse à donner que je sache... alors retournez donc auprès de vos maîtres et débarrassez moi le plancher.
- Mpf... bien votre Excellence. Mes salutations.
répondit simplement le Ventrue antitribu devant cette rebuffade en tournant les talons.


Dernière édition par Sarevok le Mar 19 Fév 2013 - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sarevok33.spaces.live.com/
Sarevok
Seigneur du Meurtre
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 31
Localisation : Temple de Bhaal
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: [Histoire 8] La Maison des Mensonges   Mer 18 Juil 2012 - 14:21

Lundi 15 Janvier 1996, 23:41
Un appartement quelconque, Motel El Caballo Rojo, banlieue nord
Mexico, Mexique





"Aussi nous vous invitons cordialement, vous-même ou vos envoyés, à cette réception organisée par les Bibliothécaires. Vous trouverez ci-joint un plan de Montréal, ainsi que l'emplacement du Cœur, dans le Boulevard Saint Laurent.
Chloé était en train de le lire une lettre manuscrite à l'écriture stylisée que lui avait passée Mathilda Soliz.
Mmh... le reste n'est plus que banalités et formules de politesses, conclut-elle en repliant le document et en le rendant à sa propriétaire.
- Bien, dit Soliz en échangeant la lettre avec un petit plan et une photographie. Voici le plan mentionné, ainsi qu'un cliché sommaire du Voile.
Chloé prit les deux documents. Elle commença par consulter la photographie.
- C'est bien joli tout ça, mais je ne sais pas lire le latin." marmonna-t-elle en faisant la moue.
Ludmilla se rapprocha derrière elle et tendit la main afin de récupérer le cliché. "Donne la moi, j'ai quelques notions". Elle lut rapidement le texte affiché sur la photo, puis la rendit à sa Ductus.
" Mes enfants ne peuvent,
ni ne veulent m'aider.
"

"Exact, jeune Gangrel. Vous avez plus que de simples notions, rétorqua l'Évêque de Mexico. Bref, je ne vous ai pas fait mandés pour la traduction de deux simples lignes, mais bien pour que vous soyez justement mes représentants pour cette réception. Cela peut avoir l'air d'une simple mondanité, mais sait-on jamais. Après-tout, les Caïnites de Montréal ne fonctionnent pas exactement comme nous tous.
- Et vous croyez sérieusement qu'ils ont vraiment découvert un nouveau fragment du Livre de Nod ?
questionna Chloé d'un air dubitatif.
- Sachez, mademoiselle Latombe, répondit la Lasombra visiblement irritée, que la Meute des Bibliothéquaires a jusqu'ici été le meilleur groupe d'experts sur le sujet que le Sabbat n'a jamais eu, et qu'ils sont les gardiens des Litanies du Sang. Veuillez donc ne pas sous-estimer leurs compétences. Votre travail sera justement d'examiner ledit Voile qui contient ce fragment, de faire une copie du texte, de prendre plusieurs clichés, l'analyser sous toutes les coutures, et me dire s'il s'agit bien d'un vrai. Le cas échéant, vous veillerez à ce qu'il soit bien entre de bonnes mains. Par ailleurs, il y aura d'autres érudits convoqués à cette exposition. Veillez donc à ce qu'ils ne tente pas de s'approprier ce trésor qui appartient au Sabbat.
- Au vu de la date, j'imagine que nous partons dans les plus brefs délais ?
dit nonchalamment Michaël en examinant le plan qui était joint à la lettre.
- C'est exact. Voyez les détails de vos préparatifs avec Django, il est là par cela aussi. Je vous souhaite bon voyage."

L'Évêque se dirigea avec grâce vers la porte et sorti sans accorder plus de regard à la Meute. Tout était dit, elle n'avait donc pas à s'occuper du reste. Les vampires se tournèrent vers le Templier, attendant ses instructions. Le Lasombra était au service de Soliz depuis un bon moment, aussi disposait-il de toutes les ressources nécessaires à ce voyage, gracieusement mis à leur disposition par Mathidla. Ce dernier croisa les bras en exposant l'itinéraire. Il avait déjà tout prévu.
"Nous disposons d'un réseau routier desservi par des Goules. Il crachat presque à ce mot. Il était méprisable d'avoir à utiliser les services de ces pitoyables créatures pour voyager plus vite. Nous voyagerons dans des camions hermétiquement fermés et blindés pour nous déplacer en plein jour. Nous effectuerons plusieurs escales pour nous ravitailler et changer de véhicules : San Antonio, Dallas, Memphis, Colombus, Detroit, Toronto et enfin nous serons à Montréal. Le dernier camion, nous le conduirons nous même. Il sera équipé dans sa remorque de couchettes, d'un matériel informatique de consultation, de transmission, d'écoute et nous aurons également un petit arsenal, de l'argent liquide pour les faux frais et un compartiment réfrigéré contenant de la Vitae. Nous y serons en trois jours et trois nuits, nous partons donc après demain, cela nous fera arriver la veille de l'exposition...
- Bien. Nous arrivons le samedi 20 au soir
, conclut Chloé. L'exposition aura lieu le dimanche soir au Cœur à partir de 22h00. La lettre mentionne que le Voile sera révélé vers minuit. Je ne veux pas d'esclandre ce soir là, compris ?"
Grassröper souffla à cette remarque mais garda ses mots pour lui.
"J'ai hâte de voir ce que contient ce fragment, dit Mako en se frottant les mains.
- Oui, oui, nous aussi... l'interrompit Marvin avant que le vieux Serpent ne se remette à radoter. Par contre cela ne ferait pas de mal d'en savoir un peu plus sur cette ville. S'ils marchent à l'envers, il serait bon de le savoir avant d'être cernés par des ploucs.
- En tant que Templier, j'ai étudié la hiérarchie de nombreuses villes de notre Secte
, intervint Django en croisant les bras et en regardant dans le vague pour mieux se concentrer sur ses souvenirs. Je peux vous donner quelques informations à mémoriser sur Montréal :
Tout d'abord il faut savoir que c'est la ville qui a fait naître l'Inquisition. L'actuel Archevêque de la ville, Alfred Benezri et sa meute appelée "Les Bergers", en est l'un des fondateurs. Par le passé la ville a été en proie à de très sérieux problèmes d'infernalisme. Bien plus durs que ce que vous avez connu chez vous... Ils n'en font plus partie, bien évidement, et il y a même quelques tensions entre l'actuelle Inquisition et eux. Quelques agents de l'Inquisition y ont une résidence permanente. Aux dernières nouvelles, c'est le Chevalier Inquisiteur Mercy qui s'y trouve, avec une meute à elle, les Griffes.
Concernant les Meutes importantes, il y a évidement les Bergers, qui sont des espèces de moines guerriers. Ensuite, les Bibliothécaires, pas grand chose à en dire... ce sont davantage des grosses têtes plutôt que des gros bras. Il y a aussi les Veuves Noires, dont le Cœur est justement la Chapelle... que des femmes, et des folles, qui aiment le sexe et la torture.
Chloé eu un sourire en coin à ces mots. Je crois que c'est tout ce qu'il y a d'important. Après vous avez éventuellement les 25:17 qui pourraient peut-être chercher des problèmes et qui sont dirigés par Ezequiel, un Serpent de la Lumière qui était l'Infant de l'ancienne Archevêque Carolina Valez.
- Ok, c'est bon pour l'instant,
dit Chloé. Tu nous donneras les détails complémentaires pendant le voyage. Les gars, on prépare nos affaires, départ après-demain. Allez, on se casse...
- De la contrebasse ? Je préfère les petits tambours...
répondit Mako, qui faisait toujours autant semblant d'être sourd.

_________________
Comme dit le proverbe : "Le kangourou repeint toujours son tournevis quand les kiwis jouent du piano..."
Revenir en haut Aller en bas
http://sarevok33.spaces.live.com/
Sarevok
Seigneur du Meurtre
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 31
Localisation : Temple de Bhaal
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: [Histoire 8] La Maison des Mensonges   Mar 30 Avr 2013 - 15:32

Jeudi 25 Janvier 1996, 22:12
Les ruines incendiées de l'Église du Messie
Montreal, Canada




Sascha Vykos tenait le Voile entre ses doigts fins, ne dissimulant pas sa curiosité pour le contenu de ce simple morceau de cuir qui métait la ville en émoi. Comme promis, elle commença sa traduction en lisant le texte à haute voix à l'aide de l'une de ses nombreuses bouches :

Les Paroles de Caïn après le Déluge
Le Temps est venu,
Mes Enfants,
Pour moi de dire adieu à la nuit,
Mais sachez que je ne vous abandonne pas.
Attendez l'heure où je vous rejoindrai,
Après que vous ayez appris le prix
De votre vanité, de vos péchés et de votre orgueil,
Et observez bien les signes de mon retour
Car je ne laisse pas les affaires de ma maison
Aux bons soins des Enfants de Seth.

La Confession de Caïn aux pieds de Lilith
Et j'ai voyagé durant cent ans avant de trouver
La première femme de mon père
Dont j'ai bu le sang
Et pourtant elle était toujours Éveillée.
"Je dois parler au Supérieur" ai-je dit
Et elle a souri.
"Parle-Lui" a-t-elle dit,
"Mais saches qu'il t'a tourné le dos
À cause de tes péchés.
"
À cela j'ai pleuré treize larmes de sang
Et les ai nommées alors qu'elles tombaient
Et Lilith a dit :
"Pourquoi appelles-tu le nom de nos enfants ?
Ils ne peuvent
Ni ne veulent
T'aider
Ce ne sont que d'autres péchés
Commis pour adoucir la mort d'Abel
Dans ton cœur froid.
"
Et je lui ai dit,
"Mère, amante,
Je ne ressens rien.
Nous les avons faits pour qu'ils me soutiennent
Et pourtant, ils m'attirent vers l'Enfer.
"

Les paroles de Caïn avant d'entrer en terre
Et je suis fatigué,
Mon cœur froid est lourd de tout ce que j'ai fait.
Je souhaite donc dormir jusqu'à ce que mes torts
Se soient effacés.
Avec le couteau de Lilith, je me coupe et chante :
"De ces blessures ouvertes
La vie naîtra de la mort,
Alors que la dernière fille,
Qui porte la marque de la lune,
Envoie les pestes de [Lasombra] en cendres,
Envoie les rejetons de [Gangrel] dans la pierre froide,
Infeste les nids de [Nosferatu] de serpents et frappe sa
Femme,
Et transperce le reste de mes petits-infants
Des feux de la sagesse.
"
À ces mots, il coulent
Étreint par les bras froids
Du jardin de Lilith.
Je t'en prie [Dieu]
Efface la folie
Et met un terme à ceci.


Après avoir lu le dernier mot, Vykos devint alors morose. Quelques secondes après, elle dit avec une pointe de mélancolie dans la voix :
"La dernière fois que j'ai lu de telles prophéties, Constantinople a brûlée, mais de ses cendres est né le Sabbat. Et maintenant de nombreux autres vont périr, les cendres rougeoyantes remplissent les Nuits Ultimes comme des étoiles mortes...
Puis elle se terra dans le silence, observant au loin un immeuble de Montréal qui semblait être pris dans un incendie.
- Je ne saisis pas tout, répondit simplement Chloé alors qu'elle récupérait le Voile de cuir. Qu'est-ce qui a poussé Christianus à la folie dans ce texte ? Et pourquoi parlez-vous de Vampire qui vont périr ?"
Vykos ne lui accorda pas même un regard.
- Il faut une certaine approche pour comprendre tout le sens des écrits prophétiques et le message qu'ils véhiculent. Christianus y a vu la trahison et le mensonge comme la malédiction commune à notre espèce depuis la naissance et qui causerait notre perte à tous, avec autant de signes révélateurs en ces temps troublés. Est-ce là notre fin ? Non, je vois plutôt cela comme une transformation. Mon Sire citait autrefois son Sire qui disait que le changement se nourrit de lui-même et à un moment donné, la tête doit se mordre la queue pour reprendre le cycle une fois de plus."
- C'est... profond.
Vykos commença à s'éloigner lentement
- Ma tâche ici est à présent terminée, aussi vais-je prendre congé. Montréal ne sera plus jamais la même après cette nuit. Je vous suggère de régler vos affaires au plus vite et de quitter la ville si vous ne souhaitez pas être vous-même victimes de cette malédiction.
- On va y songer.
" lui répondit Chloé.


[...]



AJeudi 25 Janvier 1996, 23:43
Oratoire Saint-Joseph
Montreal, Canada



Benezri ne parvenait plus à garder son calme. La nouvelle de la mort de Christianus Lionel semblait l'avoir ébranlé, jetant ses plans à bas.
"Vous devez rester ! Il faut que vous témoigniez de la folie qui a saisi Christianus. Sans votre aide les Bibliothécaires risquent d'être condamnés par l'Inquisition pour Infernalisme !
- Ce n'est pas notre problème. Vous nous avez demandé de trouver Christianus, ce qui de toute manière était notre intention, et nous l'avons fait. Il est mort après s'être immolé par le feu, point à la ligne
, répondit Chloé à brûle pourpoint. Nous n'avons plus rien à faire ici, et ne comptez pas sur nous pour nous compromettre auprès de l'Inquisition.
- Mais les Bibliothécaires...
- ... ont menti à tous leurs invités et caché des choses qu'ils n'auraient pas dû.
Elle se permit même un petit sourire sadique. Quand on joue à ce genre de jeu il faut s'attendre à perdre. Ils n'ont qu'à assumer leurs choix.
C'en fut trop pour Benezri. Sa colère explosa alors qu'il pointait un doigt arborant une griffe noire vers la Ductus de la Deadly Hand :
- Ne me manquez pas de respect jeune effrontée ! Je vous interdis de refuser, vous témoignerez de gré ou de force ! Vous..."

Aussitôt la Meute se mit en position. Grässroper et Ludmilla se placèrent aux côtés de leur Ductus, toutes griffes dehors tandis que Mickael se plaça devant elle, pointant son fusil d'assaut vers le crâne de l'Ancien qui menaçait sa supérieure. Mako se contenta de recouvrir sa peau d'une gangue écailleuse alors que ses yeux devenaient de fines lignes d'une jaune iridescent.
Boris ne bougea pas, peu enclin aux combats. Quant à Jango ce qui pouvait arriver à la Meute lui importait peu, leur sécurité n'entrait pas dans ses directive. Les bras croisés, il avait cependant ses doigts posés sur le manche de sa machette au cas où il lui faudrait malgré tout intervenir.
Devant un tel bloc de résistance, l'agressivité de l'Archevêque le quitta peu à peu, mais pas sa colère.
"Très bien, partez si c'est là votre désir. Vous n'êtes que des déchets inutiles à mes yeux. Mais je vous préviens, c'est là un coup bas dont je me souviendrais.
- Nous ne vous devons rien à ce que je sache.
Répondit Chloé, plutôt amusée par la situation. Nous partons... oh, et mes amitiés à Mercy.
- Vous me paierez votre outrecuidance.
Benezri avait repris son calme. Je vous retrouverai, soyez-en certains...
- Laissons l'avenir en être juge
, répondit simplement Chloé alors qu'elle et sa Meute commençait à s'éloigner, laissant l'Archevêque seul avec son désarroi.

Alors que la Deadly Hand atteignit son camion garé devant les nombreuses marches de l'Oratoire, Chloé fit un simple hôchement de tête en direction d'Ezekiel, qui attendait assis sur sa moto avec sa propre Meute, les 25:17. Il la gratifia d'un sourire avant de descendre de sa moto et de monter lentement les marches suivi de ses hommes, un cimeterre à la main.
"Je pense que je commence à comprendre ce que voulait dire Vykos" se dit intérieurement la Toréador alors qu'elle claquait la porte du véhicule.

_________________
Comme dit le proverbe : "Le kangourou repeint toujours son tournevis quand les kiwis jouent du piano..."
Revenir en haut Aller en bas
http://sarevok33.spaces.live.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Histoire 8] La Maison des Mensonges   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Histoire 8] La Maison des Mensonges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Grevet, Yves] Méto - Tome 3: Le monde
» Helene COOPER (Liberia/États-Unis)
» La maison du diable
» Tamagotchi Le Film La Plus Belle Histoire de l'Univers
» La Dernière maison sur la gauche (2009)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope's Requiem :: Section JDR :: Table 3 le Sabbat-
Sauter vers: