Hope's Requiem


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Interlude Vadorack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mephysto
Prince/Président
avatar

Nombre de messages : 1637
Age : 33
Localisation : dans une ruelle sombre en train de se regorger de vitae
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Interlude Vadorack   Ven 27 Jan 2017 - 18:04

Vadorack

* * *









La brise légère du navire de commerce dans lequel s'était échappé Gorak Fer de Lance ne parvenait pas à apaiser la douleur de son coeur meurtri.
En quelques heures, le jeune forgeron avait perdu tout ce qui lui avait apporté un peu de chaleur à ses dures journées de labeur.

Pourquoi ? Pourquoi, son apprenti – presque un fils pour lui – et le village tout entier avaient été tués ?

Ces questions revenaient comme un vieux refrain dont on essaye de se débarrasser. Mais l'obtention de leur réponse en devenait une obsession.

Le Sang de Dragon lui avait dit qu'il était un monstre, un de ces anathèmes dont on scande les légendes pour leurs exactions. Le village avait apprécié sa générosité, sa gentillesse avec son voisinage. Il n'avait même jamais levé la main sur son apprenti.

Où est la justice dans ce carnage ?


La peau de ses mains crispées blanchirent. Le bastingage du navire se désintégra. Perdu dans ses pensées, Gorak ne vit pas arriver le second du navire Rendor RALIK dit Le Fourbe qui le cloua au sol d'une simple balayette.

« Eh fillette, ne t'avais-je pas dit d'arrêter de détruire mon navire. C'est la 4e fois cette semaine. Répare moi ça et que ça brille ou je te jette par dessus bord. », aboya l'officier.

Gorak avait beau être taillé dans le roc à la force de son labeur, le lieutenant en avait maté des plus coriaces. Du moins, le pensait-il.
Le Solaire de la Caste du Crépuscule se releva et reprit son travail sans répliquer. Cela fait 3 semaines que l'équipage l'avait retrouvé, clandestin dans la cale du navire. Mais, vu sa carrure, ils avaient jugé que c'était sans doute un déserteur de l'armée. Ils avaient donc profité de ses talents sans équivalent pour tenir le bateau à flots, le réparer, le nettoyer, faire toutes les corvées et accessoirement récupérer le poisson avec les autres membres d'équipage.

En fait, les membres d'équipage et Gorak avaient fini par fraterniser.

Il entreprit de réparer – sans utiliser ses dons qu'il considérait comme une malédiction – le bastingage et une partie du pont jusqu'à ce qu'un cri émis par un marin, posté sur le cordage de la voile principale, réveille le navire.

« Les terres de Nexus sont en vue ! »

Ralik le Fourbe empoigna Gorak et le traîna jusqu'à la poupe du navire.

« Ecoute mon garçon, nous allons entrer dans une ville dangereuse, trop dangereuse même pour toi. Sache qu'il y aura toujours une place pour toi parmi nous. Les gars sont bien payés et un gaillard comme toi… devrait s'en sortir. »


Le jeune exalté garda la tête baissé – et ce n'était pas difficile du haut de son mètre quatre-vingt dix – et éprouvait le plus grand respect pour cet homme.
« Monsieur, je crois que tout ce qu'il reste de ma famille, de mon histoire… se situe dans cette ville, lui répondit-il simplement. »

Gorak Fer de Lance finit par débarquer non sans avoir fait ses adieux à l'équipage. Ses bottes heurtèrent la boue des bas-fonds de la ville. Si le port offrait une brise rafraîchissante, les bas-fonds n'étaient qu'un amas de battisses chancelantes reposant les unes sur les autres. Les dégagements de fumée et la conception des bâtiments laissaient entrapercevoir les limites des quartiers. La ceinture naturelle de cette décrépitude était l'ornement sur les collines de riches villas et de structures monumentales. L'image de la pauvreté vivant sous la botte des plus riches étaient une réalité.

Gorak ferma son poing, raffermit sa détermination et s'enfonça dans la ville où l'on peut mourir de mille façons différentes.

* * *

_________________
"Où que vous soyez, vous n'y échapperez pas! L'Ombre s'étend"
Revenir en haut Aller en bas
 
Interlude Vadorack
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interlude Amoureux
» Le TRAIN INTERLUDE de Maurice BRUNOT.
» [Harris, Charlaine] Sookie Stackouse, la communauté du Sud - Interlude mortel
» LE PETIT TRAIN INTERLUDE
» Interlude in Prague, avec Aneurin Barnard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hope's Requiem :: Section JDR :: Table 8 Exaltés-
Sauter vers: